[Tech] OpenShift : Fail fast, Succeed faster

Lorsqu’on commence à utiliser les conteneurs, on se dit très vite que la technologie est puissante. Les gains de temps induit par l’immutabilité des conteneurs étant rapidement très appréciables, pour tout le monde et à tous les niveaux. La question qui vient quelques temps après , une fois que l’on ne peut plus s’en passer est généralement la suivante : Et dans la vraie vie , comment je l’utilise ?

RedHat a eu le nez fin en prenant le risque d’un retour aux origines pour la v3 de son produit de PaaS, en le refondant totalement. OpenShift Origins est une surcouche à Kubernetes, moteur d’orchestration de conteneurs Docker apportant quelques facilités d’usage et un certains nombre de fonctionnalités très intéressantes sans pour autant brider les produits sur lesquels la solution se base. Venant au contraire compléter et apporter une solution à certains de leurs manques.

Les bénéfices

Parmis de nombreux autres, en voici quelques uns qui nous paraissent les plus intéressants :

  • Uniformisation de vos déploiements

Pour peu que vous décidiez de déployer vos applications à travers OpenShift, toutes vos applications seront décrites de la même manière. Il en va de même pour le processus de déploiement.

  • Réduction du Time-to-Market

Nous parlons ici d’un véritable outil pour vos équipes travaillant selon les principes devops, il est très facile et rapide pour vos équipes de tester une idée, un produit. Pas besoin d’attendre le provisioning d’une instance de test. Faites le directement.

Fail fast, Succeed faster

  • Automatisation de vos déploiements

OpenShift est capable de réagir à un évènement GitHub par exemple (un commit, une pull-request), pour déclencher automatiquement la reconstruction (build) de votre application dans la dernière version. Et de déployer cette nouvelle version sur l’environnement choisit, avec une stratégie d’update prédéfinie à l’avance.

  • Catalogue de service

Il est possible de créer un catalogue de service, par exemple proposer une application Jenkins pour que vos développeurs puissent créer leur processus d’intégration continue. Vous pouvez même packager des applications métiers complexes qui pourront être consommées d’un simple clic.

  • Agnostique de l’infrastructure 

Déployez votre cluster sur du bare-metal, des solutions hyper-convergées, votre cloud privée, ou votre cloud public favori (AWS, Google Cloud Engine, Azure, OVH, …). Ou bien, sur un ensemble de ses solutions là. C’est possible aussi.

  • Haute disponibilité de vos applications

Toutes les briques qui composent le coeur opérationnel et décisionnel d’OpenShift sont redondées sur plusieurs instances, il est donc tout à fait envisageable pour une application de survivre à des pannes importantes. Qu’il s’agisse de la perte d’une instance du cluster ou d’une AZ sur Amazon, voir même d’une région. A condition de s’en donner les moyens bien entendu.

Il est où le loup ?

L’exploitation de la pleine puissance des capacités de la solution de RedHat est soumis à quelques contraintes d’usage liée à la technologie (cf. Les cas d’usage de docker sur notre blog), mais aussi de bonnes pratiques à respecter.

Le meilleur cas d’usage pour OpenShift est une application stateless, bien que l’on puisse tirer parti de la pleine puissance d’OpenShift avec une application stateful. La scalabilité ou l’update de vos applications pourraient poser problème dans certains cas.

C’est un sujet à part entière que nous n’aborderons pas ici, mais d’une manière générale il est préférable que vos applications respectent les principes décrit dans le manifesto 12 Factor App ainsi que le principe de séparation des responsabilités (ndlr: separation of concerns) qui aussi est la base du pattern microservices .

Vous comprenez pourquoi nous sommes fan ? Le dynamisme de Docker , la stabilité et la robustesse de Kubernetes et la surcouche open-source made in RedHat en font un outil de choix face à ses concurrents qui n’apportent pas toujours autant de garanties ou de fonctionnalités.

Nous pensons qu’il pourrait être, si non une base solide, un outil puissant pour vous accompagner dans votre transformation digitale.


Pour plus d’informations sur cet article, contactez nous : communication@linkbynet.com

Laisser un commentaire